COVID-19 : point sur la situation

Les restrictions actuellement en vigueur dans 19 départements sont étendues à tout le territoire métropolitain, dès le samedi 3 avril, 19h, et pour une durée de 4 semaines.

  •  pas de déplacement en journée au-delà de 10 km sauf motif impérieux ou professionnel (sur présentation de l’attestation) après la fin du week-end de Pâques ;
  •  le couvre-feu reste en vigueur à 19h sur tout le territoire métropolitain.
 Concernant le couvre-feu, il s’applique à l’ensemble du territoire national entre 19h le soir et 6h du matin avec une obligation de présenter une attestation dérogatoire au couvre-feu lors des déplacements. Autrement dit :
  • les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont interdits de 19h00 à 06h00, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive ;
  • les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 19h00.
Concernant les déplacements :
  • aucun déplacement inter-régionaux n’est autorisé après le lundi 5 avril, sauf motif impérieux, incluant les motifs familiaux pour, par exemple, accompagner un enfant chez un parent ; possibilité de retour en France pour les Français de l’étranger, ainsi que trajets des travailleurs transfrontaliers.

Organisation des services municipaux de la ville de Rochechouart suite à ces mesures

Depuis le dimanche 28 mars 2021, port du masque obligatoire dans l’ensemble de la ville et de ses espaces publics

A compter de ce mardi 6 avril 2021,

    • Fermeture du multi-accueil, réouverture de la structure à partir du 9 avril mais uniquement pour les enfants des personnels définis comme prioritaires
    • RAM : pour les enfants des personnels prioritaires, merci de contacter la structure aux horaires habituels ou faire votre demande en ligne sur le site monenfant.fr
    • L’espace famille : ouvert aux horaires habituels
    • Ecole maternelle Jacques PRÉVERT fermée tout comme les accueils du matin et du soir
    • Ecole élémentaire Hubert REEVES ouverte les 6, 8, 9 avril en « accueil minimum » uniquement pour les enfants des personnels définis comme prioritaires. Les accueils du matin et du soir, la restauration scolaire seront également possibles mais uniquement pour ces mêmes enfants
    • Accueil de loisirs mercredi 7 avril 2021 et pendant les vacances, uniquement pour les enfants des personnels définis comme prioritaires.

Retour à la normale des différentes activités à compter du lundi 26 avril 2021.

Les professionnels indispensables à la gestion de l’épidémie pour lesquels une solution d’accueil doit être proposée :
– Tous les personnels des établissements de santé ;
– Les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes ;
– Tous les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage (professionnels en charge du contact-tracing, centres de dépistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers), ainsi que les préparateurs en pharmacie ainsi que les ambulanciers;
– Les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;
– Tous les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées ; services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables) ; Services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ;
– Tous les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;
– Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil.
– Les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie, surveillant de la pénitentiaire)

A retenir

Partagez cet article !

LETTRE D’INFORMATION

Simple, rapide et gratuite !

Inscrivez-vous !