Civisme : les masques, des déchets (pas tout-à-fait) comme les autres !

Au cœur de l’actualité depuis le début de la crise sanitaire, les masques et autres dispositifs de protection (lingettes, etc) ont un cycle de vie court. Naturellement, ils sont donc appelés à devenir des déchets. Mais leur spécificité en appelle à notre attention et notre sens civique.

En effet, après avoir fleuri sur notre visage, les masques se retrouvent malheureusement trop souvent par terre, dans les rues, dans les fossés, sur les pelouses. C’est non seulement une nouvelle source de pollution pour notre environnement, mais aussi un risque supplémentaire de propagation du virus, pour les passants, et surtout pour les agents chargés de leur collecte.

Afin d’éviter cet inconvénient, il importe de prendre en compte deux éléments essentiels :

  • D’abord, il ne faut surtout pas jeter son masque dans le bac « jaune » des déchets recyclables ;
  • Ensuite, rappelons que la consigne concernant ces dispositifs est de mettre le masque usagé dans un petit sac plastique que l’on ferme, avant de placer le tout dans une poubelle.

Dans la plupart des cas, se conformer à ces consignes permettra d’éviter d’avoir des masques qui s’envolent, et traînent ensuite dans les lieux publics.

On rappellera pour conclure que les éventuelles incivilités sont passibles d’une verbalisation entraînant une amende.

A la Une

Afficher toutes les infos

LETTRE D’INFORMATION 

Simple, rapide et gratuite !

Inscrivez-vous !

SITES WEBS LOCAUX