Influenza aviaire : biosécurité dans les basses-cours

Les services de la DDCSPP rappellent aux détenteurs non commerciaux de volailles les mesures de biosécurité à appliquer, afin de protéger leurs basses cours du risque d’influenza aviaire.

Face à l’évolution actuelle du nombre de cas d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) en Europe de l’Est en élevages de volailles et dans la faune sauvage, les services de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations rappellent aux détenteurs non commerciaux de volailles les mesures de biosécurité à appliquer, afin de protéger leurs basses cours du risque d’influenza aviaire.

En cas d’évolution défavorable de la situation en France, la réglementation nationale pourrait imposer une obligation de recensement des détenteurs et de confinement des volailles.

A la Une

Afficher toutes les infos

Lettre d’information